2009

HISTOIRE DU SUJET ET THÉORIE DE LA PERSONNE

La rencontre Marcel Gauchet – Jean Gagnepain

 

sous la direction de Marcel GAUCHET

et

Jean-Claude QUENTEL

 

Presses Universitaires de Rennes

 2009

247 pages

 

Présentation de l’ouvrage

 

Dans la conférence qui inaugure cet ouvrage, Marcel Gauchet propose un condensé de ses travaux autour de la notion d’ « Histoire du sujet », notion qui s’applique aussi bien au champ politique et social qu’à celui de la psychologie ou de la psychopathologie. Mais il la met en même temps en rapport avec celle de « Personne » élaborée par Jean Gagnepain dans le cadre de sa théorie anthropologique dite de la médiation. Car si les perspectives générales de ces deux auteurs s’avèrent différentes, leurs réflexions se croisent et se répondent sur bien des points.

La conférence de Marcel Gauchet, qui est suivie d’un débat, offre ensuite l’occasion à plusieurs auteurs, s’inscrivant pour l’essentiel dans la suite de Jean Gagnepain, d’explorer à la fois les convergences et les divergences entre les travaux de ces deux grands chercheurs et de poursuivre la réflexion autour des thèmes que ces notions d’Histoire du sujet et de Personne recouvrent. Marcel Gauchet conclut l’ensemble en réagissant à ces propos.

 

Liste des contributeurs

Jean-Marie Allaire ; Jean-Luc Brackelaire ; Jean-Yves Dartiguenave ; Jean-François Garnier ; Marcel Gauchet ; Clément de Guibert ; Hubert Guyard ; Jean-Michel Le Bot ; Jean-Claude Quentel ; André Sauvage ; Pierre-Henri Tavoillot ; Jean-Yves Urien.

 

LA PLAINTE DOULOUREUSE

Hubert GUYARD

 

Presses Universitaires de Rennes

2009

407 pages

 

Présentation de l’ouvrage

Hubert Guyard, professeur en sciences du langage à l’Université européenne de Bretagne – Rennes 2, spécialiste des troubles du langage et consultant dans le service de neurologie et à l’unité d’évaluation et de traitement de la douleur chronique du CHU de Rennes, propose dans cet ouvrage une approche originale de la plainte douloureuse.

Cette plainte, qui transforme la douleur biologique en souffrance humaine, relève de quatre registres de processus. Elle est logiquement conçue à travers les mots dont on dispose, techniquement traitée à partir des moyens mis en œuvre, socialement reconnue en fonction des réseaux d’appartenances et des compétences professionnelles, enfin moralement évaluée et endurée du fait des exigences éthico-morales que le douloureux s’impose.

S’appuyant sur la théorie de la médiation de Jean Gagnepain, c’est en définitive à une théorie « tétramorphe » du fonctionnement humain qu’une telle analyse de la douleur fait appel.

Proposant des repères pour l’écoute et l’accompagnement des malades, ce livre s’adresse à tous ceux, médecins, infirmiers, psychologues, étudiants, patients, concernés par la douleur chronique.

Dessin de couverture de Corentin, Kilian et Ewen

L’auteur
Hubert Guyard, Professeur de Sciences du Langage à l’Université de Rennes 2 est décédé le 15 février 2009.

 

 

 

 




Laisser un commentaire